Historique et Patrimoine

L'histoire de notre cité commence au Moyen-Age avec l'édification de l'église puis du prieuré. Pour tout découvrir et tout comprendre nous vous proposons une promenade et une description plus précise des différents patrimoines de notre village.

Découvrir Saint-Benoît-du-Sault en marchant :
Aux visiteurs qui nous font le plaisir d’être dans nos murs, nous proposons une promenade à travers  le village grâce au « livret visite guidée » réalisé par les élèves du collège Hervé Faye de Saint-Benoît-du-Sault et leur professeur Anne Barbier-Guinchard. En voici quelques pages ci-dessous. Suivez-les, écoutez leurs anecdotes …et bonne « balade » !

Découvrir Saint-Benoît-du-Sault en lisant :
Aux visiteurs internautes curieux de nous connaître nous proposons ce document qui leur expose la richesse de notre patrimoine tant architectural qu’environnemental et artistique


Le «livret visite guidée» est disponible au syndicat d’initiative ou à la Mairie.



DEVANT LE PORCHE DE L'EGLISE


L'histoire du Bourg de St Benoît du Sault remonte au Xe siècle.
Son abbaye fondatrice est l'abbaye bénédictine de St Benoît sur Loire vers 970.
L'église fut construite au cours des années 1020-1030, selon une architecture pré-romane, robuste et accueillante. Son plan est en forme de croix latine. Elle a été à la fois abbatiale (St Jean Baptiste) et paroissiale.
L'abside et la nef datent du XI e siècle, le bâtiment étant inclus dans le système de défense de la ville (murs de 1.5m d'épaisseur).
Le porche au style roman plantagenêt (série d'arcs à motifs humains d'ailleurs très abîmés) ainsi que le clocher sont des  XIlle et XIVe siècles (la cloche a dû être freinée car ses vibrations lézardaient le clocher).
Sous le clocher, on peut voir une série de pierres en encorbellement dont plusieurs sont sculptées (tête animale et humaine).
A gauche en contrebas, derrière vous, lorsque vous regardez le porche, le premier cimetière de l'abbaye est maintenant un joli jardinet, à côté de la maison du Presbytère.
A son apogée, à la fin du XIlle siècle, le Prieuré accueille 12 moines.
En 1563, la ville est prise, pillée et incendiée par les huguenots, ce qui va marquer un sérieux coup de frein à l'influence de l'abbaye. Donné en 1688 à la congrégation des Mauristes (St Maur), le prieuré s'éteint peu à peu et la Révolution Française de 1789 marque la fin de ses activités alors même qu'il ne restait que 2 ou 3 moines en activité.

 

LE PRIEURE


Le prieuré a été construit au Xe siècle par délégation du prieuré de St Benoît sur Loire sur un piton rocheux défendu par une première fortification. Avant ces moines étaient établis à Sacierges près de St Benoît du Sault. Ce premier prieuré fut détruit lors des guerres de religion et on ne peut plus déterminer avec exactitude les plans d'origine. Il fut à la base de la fondation du bourg de St Benoît du Sault.

La construction actuelle date du XVIIIe siècle. Autrefois, le prieuré abritait 12 moines. Le prieuré contenait 3 parties distinctes, comme les autres prieurés de l'ordre de St Benoît:
-un couvent primitif au sud avec 3 corps de logis, un parloir, une salle des décharges, une écurie, une cuisine, sept chambres, un jardin et un colombier.
-une chapelle, une salle du chapitre, une terrasse, un cabinet des écritures, et une sacristie. Au dessus de la salle du chapitre, au 1er étage, 10 chambres de religieux.
-des bâtiments destinés à stocker des denrées (pour recevoir les rentes et dîmes des propriétés de l'abbaye), des latrines, une vaste cave, des annexes à volailles, une grande cour, un pressoir à raisin, un petit enclos.
De plus, il y avait une salle d'audience pour y rendre la justice seigneuriale ( droit de justice codétenu par le prévôt de St Benoît et par le vicomte de Brosse) et une vaste cour en terrasse surplombant le Portefeuille.